Recherche


Le budget de la commune est l’acte par lequel le conseil municipal prévoit et autorise les recettes et les dépenses de l’exercice. Il est prévu pour un exercice qui commence au 1er janvier et s’achève au 31 décembre. Son adoption constitue un acte fondamental de la gestion communale : à travers lui se concrétisent les choix et les orientations décidés par les élus municipaux.

Il se présente sous forme de deux sections : l’une regroupant les dépenses et recettes de fonctionnement, l’autre les dépenses et recettes d’investissement. Son adoption et sa présentation sont soumises à certaines règles.

D’autres documents financiers sont soumis à l’approbation du conseil municipal : le budget supplémentaire qui a un rôle d’ajustement et de reprise des résultats du compte administratif (le bilan) de l’année précédente et les décisions modificatives.

Le budget doit être voté en équilibre. Cette condition est réalisée lorsque chacune des sections est votée en équilibre, lorsque le remboursement de la dette en capital et intérêts est assuré intégralement par prélèvement sur la section de fonctionnement.

Dans les communes de plus de 3500 habitants, un Débat d’Orientations Budgétaires a lieu au conseil municipal avant l’adoption du budget. Ce débat sans vote, constitue une formalité substantielle. Le budget est ensuite publié dans le magazine d’informations trimestriel et sur le site Internet de la commune sous une forme compréhensible par le citoyen. Il est tenu à disposition du public en mairie.

Le budget est établi avec sincérité et prudence par le maire. Il donne au travers d’un certain nombre de documents des informations destinées à faciliter sa lecture et à assurer la transparence financière : liste des subventions aux associations, tableau retraçant l’encours des emprunts garantis par la commune, tableau des acquisitions et des cessions immobilières réalisées pendant l’exercice, état de la dette, statistiques fiscales.