Recherche


Réputée dans l’Antiquité pour ses vertus curatives de l’inflammation des yeux, la source, située à proximité de l’ancien cimetière fut baptisée « source de Saint Ambroise » aux temps anciens de la christianisation.            

Après la découverte, il y a une vingtaine d’années d’un petit aqueduc gallo-romain, les élus décidèrent de mettre le site en valeur : l’eau a été canalisée et un édicule a été construit pour abriter la nouvelle statue de Saint Ambroise, dont l’originale avait disparu. Roland Valli et Laurent Noirat, tailleurs de pierre à Bavilliers, ont offert la sculpture du saint bienfaiteur qu’ils ont réalisée en grès rose, identique à celui de l’église.