Recherche


Bassis Villis – ville basse en latin – telle serait l’origine du nom de la ville. Villa, la ferme par extension, serait aussi une racine du nom village, Villare son diminutif signifie petit village ou hameau.

Le suffixe Villars ou Villard est très usité en Franche Comté où il apparaît dans la dénomination d’une quarantaine de communes, mais la forme Villiers, beaucoup plus rare n’est présente que dans la région de Belfort.

Outre Bavilliers on la retrouve par exemple dans les noms de Brevilliers, en Haute Saône et Bethonvilliers dans le Territoire de Belfort.

Le hameau de Bavilliers serait donc l’héritier de l’ancienne ferme romaine, mais si l’on se réfère à la tradition germanique, le village porterait tout simplement le nom de la première famille y ayant habité.

L’histoire de notre ville est indissociable de celle de la famille Engel d’origine alsacienne, qui lors de l’annexion de l’Alsace  par le deuxième Reich allemand en 1871 émigra à Bavilliers. Alliée aux familles Dolfus et Koechlin, ils transfèrent une partie de l’industrie textile de Mulhouse à Belfort sur l’actuel site du Technopôle.

Lors de leur retour sur leur région d’origine en 1924, ils laissent une industrie textile prospère à Belfort et lèguent leurs demeures et terres au département du Territoire de Belfort avec pour obligation de les réserver à des activités sociales. Ainsi, se sont implantées sur la commune deux maisons de retraite et une extension de l’hôpital de Belfort-Montbéliard.

Grande bienfaitrice de la commune, la famille Engel a payé de ses deniers la construction du réseau d’eau potable desservant toutes les habitations de Bavilliers.

Tous les ans, une cérémonie militaire rappelle le décès d’un des enfants Engel, Pierre, qui périt dans le submersible « Pluviose » en 1910 devant le port de Calais.

La définition du blason de la commune de Bavilliers est la suivante : « D’or à un lion de sable».